Communiqués de presse

La Banque Nationale présente sa stratégie de croissance à l’occasion de son assemblée annuelle 2008

Montréal, le 29 février 2008 -

La Banque Nationale du Canada a tenu aujourd’hui à Montréal son assemblée annuelle des actionnaires au cours de laquelle le président et chef de la direction, Louis Vachon, a dressé un bilan de l’exercice financier 2007 et a fait ressortir les grands axes stratégiques qui guideront le développement de la Banque au cours des prochaines années.

« Sans les éléments particuliers de l’exercice, le bénéfice net aurait atteint le niveau record de 933 M$, alors qu’il a été réduit à 541 M$ en raison notamment du problème du papier commercial. C’est une performance insatisfaisante. Soyez assurés que la direction met tout en œuvre pour renouer avec une performance financière parmi les meilleures de l’industrie. »

Au chapitre du développement stratégique, le président a énoncé quatre objectifs que nourrit la Banque d’ici cinq ans :
- Devenir la meilleure institution financière dans le marché québécois ;
- Saisir les bonnes occasions dans le but d’accélérer sa croissance ;
- Égaler ou surpasser le rendement financier moyen des pairs ;
- Maintenir l’équilibre entre les intérêts des groupes qui font son succès.

Une période de 3 à 5 ans sera nécessaire afin d’atteindre ces objectifs. « L’exercice 2008 se pose en quelque sorte comme une période de transition, tout spécialement en ce qui concerne notre vision « Un client, une banque ». En effet, certains jalons, particulièrement ceux de nature technologique, seront plus longs à poser. Nous faisons néanmoins des gains rapides où c’est possible afin de rehausser l’expérience client », a-t-il ajouté.

M. Vachon a par ailleurs appelé à une plus grande ouverture des pouvoirs publics en matière de fusions bancaires. En effet, la Banque pourrait être un élément de solution important advenant une transaction entre deux de ses concurrents. Les fusions permettraient à la Banque Nationale d’élargir ses champs d’activités et d’avoir une plus forte présence à l’extérieur du Québec.

« À mon avis, la consolidation de l’industrie de l’assurance fournit un bon exemple des avantages possibles dans le domaine bancaire. En effet, ces dernières années, le regroupement des forces en assurance de personnes a favorisé l’émergence de joueurs canadiens d’envergure internationale. En même temps, ceux qui avaient un profil plus régional ont pu prospérer et accélérer leur croissance à travers le Canada. »

Une Banque solide
Par ailleurs, la Banque forme un groupe financier diversifié, rentable et très solide, a-t-il rappelé. Sa solidité a encore été démontrée avec le dossier du papier commercial, un sujet sur lequel le président et chef de la direction et le conseil d’administration ont d’ailleurs tenu à jeter un meilleur éclairage.

En effet, au dernier trimestre de l’exercice 2007, la Banque a acheté pour 2,1 milliards de dollars de PCAA détenu par plus de 250 000 clients particuliers et commerciaux de la Banque. Quelque 48 administrateurs et dirigeants de la Banque ont alors bénéficié de l’opération d’achat, conformément aux lignes directrices établies par le comité indépendant du conseil d’administration formé dans le cadre de ce dossier.

« Le Comité indépendant et votre conseil d’administration ont agi avec diligence pour fournir des solutions créatives au problème qui s’est soudainement manifesté, et ce, d’une façon équitable par rapport aux intérêts de notre entreprise, de ses actionnaires et de ses clients », a assuré le président du comité indépendant, André Caillé.

« Nous restons profondément soucieux de parvenir à un dénouement positif pour nos clients corporatifs et commerciaux qui n’ont pas été remboursés, avec le même esprit proactif qui a animé la Banque depuis les événements de l’été. Dans ce dossier, la bonne foi a été de toutes les décisions », a également dit Louis Vachon.

Au cours de l’assemblée annuelle des actionnaires, la Banque a lancé officiellement une nouvelle signature distinctive, Banque Nationale Groupe financier. À titre de groupe offrant une gamme complète de solutions financières, cette signature constitue un reflet moderne de ce que l’institution est devenue ces dernières années.

« Voilà où je veux mener la Banque avec l’équipe de direction et l’ensemble de nos collègues dans les prochaines années : une banque qui servira de mieux en mieux les intérêts de ses clients et de ses actionnaires au bénéfice des collectivités », a conclu M. Vachon.

À propos de la Banque Nationale du Canada
La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif s’élève à plus de 120 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie 16 856 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA: TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à www.bnc.ca.

Renseignements (Le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias.) :

Denis Dubé
Directeur Principal, Service des Relations Publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : 514-394-8644