Communiqués de presse

Perspectives économiques et financières de la Banque Nationale : hiver 2007

Montréal, le 20 décembre 2006 -

Après une belle séquence d’expansion économique, des vents contraires risquent de se lever en 2007

L’équipe d’économistes de la Banque Nationale a dévoilé aujourd’hui ses conclusions concernant les perspectives économiques et financières pour l’année 2007.

Grâce à l’industrialisation rapide des pays asiatiques en émergence tels que la Chine et l’Inde avec leur 2,3 milliards d’habitants, l’économie mondiale devrait poursuivre son expansion en 2007, mais à un rythme plus modéré. Du côté des États-Unis, le ralentissement économique déjà amorcé va cependant s’amplifier au cours de 2007 avec des ménages américains devenus soucieux d’épargner davantage face au repli du secteur de l’immobilier. Bien que disposant de facteurs fondamentaux parmi les plus solides au sein du G7, le Canada ne sera pas immunisé contre ces vents contraires en 2007 avec une croissance du PIB anticipée relativement modeste de quelque 2,2 %.

Quant aux disparités régionales, celles-ci devraient s’accroître en 2007 selon Clément Gignac, économiste en chef de la Banque Nationale et premier vice-président et stratège à la Financière Banque Nationale. Bien dotées en ressources naturelles, les provinces de l’Ouest vont demeurer sur les premières marches du podium. Les provinces de l’Ontario et du Québec vont quant à elles, connaître pour une autre année, une croissance économique inférieure à 2 %.     

En contrepartie, les bonnes nouvelles pour les ménages canadiens devraient venir en 2007 sous la forme de baisses du taux directeur de la Banque du Canada totalisant près de 100 points de base. Pour les entreprises, ces bonnes nouvelles devraient se traduire par un dollar canadien moins élevé se consolidant autour de 85-88 cents, une pause dans cette phase séculaire d’appréciation devant l’amener au pair avec le billet vert américain avant la fin de la décennie.     

Du côté des marchés des capitaux, l'année 2006 aura été un autre grand cru pour les investisseurs canadiens avec la plupart des catégories d'actifs financiers ayant enregistré pour une quatrième année consécutive un rendement positif. Malgré le vent d'optimisme qui souffle présentement sur les places boursières, la prudence reste de mise pour 2007 selon Clément Gignac.

Comme toujours la diversification et la discipline resteront la clé du succès à moyen terme pour la bonne gestion d’un portefeuille selon l’équipe d’experts. 

Tableau des prévisions économiques nord-américaines

La conférence webdiffusée des Perspectives économiques et financières – Hiver 2007 est accessible à partir du site Internet de la Banque Nationale à l’adresse : www.bnc.ca/perspectiveseconomiques.

À propos de la Banque Nationale du Canada
La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif s’élève à plus de 116 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie 16 972 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA: TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à www.bnc.ca.

Renseignements (le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias ) :

Denis Dubé
Directeur principal, Service des relations publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : (514) 394-8644