Communiqués de presse

Banque Nationale : un sain équilibre entre les aspirations de ses clients, employés, concitoyens et actionnaires

Montréal, le 8 mars 2006 -

Lors de l’assemblée annuelle des actionnaires tenue aujourd’hui, le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Réal Raymond, a associé le succès de la Banque à l’équilibre entre son rendement aux actionnaires, son offre de service diversifiée, son personnel mobilisé et compétent, et son engagement dans la collectivité.

En effet, les actionnaires récoltent les fruits de ce succès par une forte création de valeur puisque la Banque a dégagé en 2005 un rendement total de 25,1 %, « un rendement boursier de loin supérieur à celui des cinq autres grandes banques canadiennes obtenu au cours des cinq dernières années », a-t-il précisé.

Pour M. Raymond, la progression constante de la satisfaction de la clientèle constitue une marque de réussite, au même titre que la mobilisation et le professionnalisme des employés. Alors que la proportion de clients très satisfaits est en croissance de 27 % depuis 2001 du côté des particuliers et de 31 % pour les petites et moyennes entreprises, le taux de satisfaction générale des employés a aussi connu une progression soutenue. Ces résultats expliquent notamment le positionnement de la Banque Nationale au prestigieux palmarès
des 50 employeurs de choix au Canada. 

Autre signe positif, la présence de la Banque dans la collectivité qui se traduit tant par l’engagement de ses employés que par sa participation à la plupart des campagnes majeures de financement. D’ailleurs, en 2005, ses dons, commandites et autres activités philanthropiques ont totalisé 18 millions de dollars.

Une question d’équilibre
Selon M. Raymond, si la Banque Nationale connaît un tel succès, c’est grâce à l’équilibre qu’elle sait maintenir dans le développement de ses activités, alors que les trois secteurs d’affaires ont contribué de façon significative à la croissance des revenus et du bénéfice net de 2000 à 2005.

« Le grand succès de la Banque réside d’abord dans la poursuite disciplinée d’un développement d’affaires reposant sur les tendances séculaires des marchés et non sur la saveur du mois », a poursuivi M. Raymond.
La croissance de la Banque s’appuie donc sur des pôles dynamiques comme la gestion de patrimoine, la capacité d’offrir une gamme accrue de produits et services financiers tant à la clientèle des particuliers que des PME et des grandes entreprises, de même que sur l’expansion continue du rôle du marché des capitaux pour lequel la Financière Banque Nationale joue un rôle important.

Un avenir prometteur
Pour l’avenir, la Banque Nationale valorise des zones à fort potentiel de croissance. Ainsi, sa stratégie de partenariats qui lui procure aujourd’hui des revenus augmentant à un rythme trois fois plus rapide que les coûts, avec des volumes en forte croissance, demeure dans la mire. Également, le marché du crédit à la consommation, en particulier le crédit hypothécaire, représente un contexte favorable pour le développement de nouveaux produits.

L’importante activité de la Banque en gestion de patrimoine, dont la croissance se chiffre à environ 10 %, demeure aussi un secteur à forte croissance où la Banque occupe une position de force, en particulier au Québec. De plus, les activités d’assurance crédit, d’assurance de personnes et d’assurance de dommage constituent un autre succès pour la Banque qui tient à poursuivre son déploiement afin de bénéficier davantage d’économies d’échelle.

À ce chapitre, M. Raymond a rappelé aux actionnaires que « l’encadrement réglementaire impose de sérieuses limites à notre stratégie d’assurance, de même qu’à l’intérêt de participer à la consolidation en cours dans ce secteur d’activité. Il est tout à fait anachronique et injustifié que nos clients ne puissent pas obtenir de l’information sur les produits d’assurance dans les succursales de la Banque et qu’ils ne puissent pas bénéficier d’une offre intégrée de produits qui inclurait l’assurance. »

M. Raymond a conclu en précisant « qu’en étant attentive à ses clients et aux marchés, et en s’appuyant sur la compétence, la rigueur, la créativité et l’esprit d’entreprise de tout son personnel, la Banque Nationale s’est donné une stratégie qui lui a permis d’assurer une croissance rapide des affaires et de dégager les meilleurs gains de rentabilité de l’industrie. » Ainsi, selon M. Raymond, cette croissance et cette rentabilité se poursuivront malgré une conjoncture qui pourrait s’avérer un peu moins propice.

À propos de la Banque Nationale du Canada
La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif s’élève à plus de 105 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie 16 993 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA: TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à www.bnc.ca.

Renseignements (Le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias ) :

Denis Dubé
Directeur, Service des relations publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : (514) 394-8644