Communiqués de presse

Emprunter pour investir dans son REER : Quatre facteurs à considérer

Montréal, le 8 février 2005 -

Cotiser pleinement à son REER représente pour bon nombre de personnes un objectif difficile à atteindre, surtout lorsque des imprévus financiers surviennent en cours d’année. Obtenir un prêt REER pour combler les déductions inutilisées peut alors s’avérer une stratégie efficace.

« Pour se bâtir une retraite confortable, il n’y a pas de recette miracle. Il faut évaluer ses besoins futurs, se fixer des objectifs d’épargne réalistes et atteignables, et commencer à épargner le plus tôt possible. Or, atteindre ses objectifs financiers pour la retraite passe souvent par une cotisation maximale au REER. Si l’épargne systématique demeure la méthode à privilégier, il peut être avantageux d’emprunter pour investir dans son REER afin de tirer parti de tous les avantages fiscaux et financiers que cela comporte », explique Daniel Laverdière, directeur principal, Planification financière Banque Nationale.

Un investisseur qui envisagerait d’emprunter pour investir dans son REER devrait d’abord s’assurer qu’en fonction de sa situation, cette solution soit pleinement avantageuse. Voici les quatre principaux facteurs à considérer :

1.  S’assurer que l’opération soit rentable
Demandez à votre conseiller d’estimer le taux de rendement que votre investissement REER devrait vous procurer. Comparez ce taux au taux d’intérêt que vous devrez payer sur votre prêt REER. Si le rendement attendu est supérieur au taux d’emprunt, l’opération est rentable. Dans le cas contraire, vous êtes perdant et le jeu n’en vaut pas la chandelle. Tournez-vous plutôt vers l’épargne systématique pour investir de façon graduelle dans votre REER et réinvestissez vos remboursements d'impôt.

2.  Respecter son budget
Le remboursement du prêt REER ne devrait pas mettre en péril l’équilibre de votre budget ni votre situation financière. Il est essentiel de se garder une marge de manœuvre pour faire face aux imprévus. Privilégiez les prêts REER qui peuvent être remboursés sur une courte période et utilisez votre remboursement d’impôt pour vous acquitter de votre prêt en tout ou en partie.

3.  Calculer le risque
Investir d’un coup une somme importante sur les marchés financiers peut constituer un risque si une chute des marchés survient peu après l’investissement. Pour atténuer ce risque, l’épargne systématique demeure la solution la plus attrayante puisqu’elle permet d’investir progressivement sur le marché. Opter pour une marge de crédit REER peut aussi constituer une solution intéressante pour investir périodiquement un montant plus élevé. Le remboursement d’impôt pourra ensuite servir à rembourser la marge de crédit.

4.  Maximiser les retombées fiscales
Il n’est peut-être pas avantageux de déclarer la même année le montant total de sa déduction REER. Si vous envisagez effectuer un emprunt REER pour rattraper des sommes importantes de déductions non utilisées, il pourrait se révéler plus profitable de répartir la déduction sur plus d’une année afin de maximiser les remboursements d’impôt.

À propos de la Banque Nationale du Canada
La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif s’élève à près de 89 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie près de 16 500 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA: TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à www.bnc.ca.

Informations : (Le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias ) :

Denis Dubé
Directeur des relations publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : (514) 394-8644