Communiqués de presse

Le Conseil d'administration de la Banque Nationale ajoute deux éléments à ses règles de régie d'entreprise pour les hauts dirigeants

Montréal, le 23 janvier 2004 -

Le Conseil d'administration de la Banque Nationale annonce la mise en place de deux nouveaux éléments à ses règles de régie d'entreprise pour les hauts dirigeants. Ces éléments visent à associer encore davantage l'intérêt de la direction avec les résultats de la Banque et vont au-delà des exigences réglementaires.

Tout d'abord, le Président et chef de la direction et les Dirigeants – membres du Comité de direction de la Banque devront désormais divulguer au marché leur intention de lever des options au moins cinq jours ouvrables avant la levée. Cet exercice, de même que toute autre transaction sur les titres de la Banque, ne peut être effectué que pendant les périodes spécifiquement prévues par la Banque au cours de l'année.

Depuis 2002, la Banque demande à ses Dirigeants de maintenir un avoir minimal en actions ordinaires de la Banque (y compris en unités d'actions différées pour dirigeants, en droits à la plus-value des actions et en options d'achat d'actions acquises), proportionnel à la rémunération qu'ils reçoivent et à la fonction qu'ils occupent. En 2003, la valeur de l'avoir minimal en actions ordinaires correspond à la moyenne du salaire de base reçu par un dirigeant au cours des trois dernières années, multipliée par un facteur que les lignes directrices établissent comme suit :

5 fois pour le Président et chef de la direction;
2 fois pour les membres du Comité de direction;
1,5 fois pour les premiers vice-présidents;
1 fois pour les vice-présidents.

Ces nouvelles mesures de régie d'entreprise s'ajoutent à celles déjà en place à la Banque, notamment :

Afin de lier davantage le Président et chef de la direction et les Dirigeants – membres du Comité de direction de la Banque aux intérêts des actionnaires, le Conseil a mis en place une condition relative à la levée des options octroyées. Ainsi, le Président et chef de la direction et chaque dirigeant – membre du Comité de direction de la Banque doivent conserver, pour une période d'un an suivant chaque levée d'options d'achat d'actions, des actions ordinaires de la Banque d'une valeur équivalente au gain, après considérations fiscales, résultant de la levée des options acquises.

Ces nouvelles règles de régie d'entreprise visent à accroître davantage la confiance des investisseurs envers le titre de la Banque Nationale et du marché, en général. Toutes les informations concernant la rémunération des membres du Conseil d'administration et les détails reliés à la rémunération de la haute direction sont publiés dans la circulaire de sollicitation de procurations de la direction qui sera disponible sous peu.

À propos de la Banque Nationale du Canada

La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif est de plus de 82 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie près de 17 000 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA :TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à www.bnc.ca.

Informations : (le numéro de téléphone et adresse électronique ci-dessous sont réservés à l'usage exclusif des journalistes et autres représentants des médias.)

 

Denis Dubé
Directeur des relations publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : (514) 394-8644
Courriel : denis.dube@bnc.ca