Communiqués de presse

REER : quelles sont les erreurs à éviter ?

Montreal, le 14 janvier 2004 -

À l'amorce de la période des REER, la Banque Nationale met les investisseurs en garde et leur propose dix erreurs à éviter.

" Il n'y a pas de recette magique pour faire fructifier un REER et garder le cap sur une retraite confortable. Il y a cependant de grands principes à respecter. Par exemple, vous devez vous connaître en tant qu'investisseur, vous devez déterminer votre degré de tolérance au risque, établir à quel moment vous souhaitez prendre votre retraite et pour quel style de vie vous allez opter. Mais surtout, il faut commencer à épargner le plus tôt possible ", soulignait Cynthia Bélanger, planificateur financier, Gestion personnalisée à la Banque Nationale.

En outre, l'investisseur aguerri devrait se méfier de quelques erreurs qui peuvent coûter cher en temps, énergie et en argent. En voici dix à éviter :

  1. Investir sans avoir d'objectif précis

    Avant de partir en voyage, ne prépare-t-on pas un itinéraire? C'est la même chose dans le domaine financier. Vous devez avoir une idée précise de vos objectifs et des moyens d'y parvenir. Vous devez savoir combien d'argent il vous faudra à la retraite, combien il vous faudra économiser et quelle stratégie financière vous devrez adopter pour atteindre vos objectifs.

  2. Mettre tous ses œufs dans le même panier

    La gamme de produits financiers qu'on peut mettre dans un REER est très large : CPG, CPG à rendement variable, fonds communs, coupons détachés, billets liés, etc. Pour bénéficier du meilleur rendement possible, compte tenu de votre profil d'investisseur, vous devez tirer profit de toutes les catégories d'investissement. Comme il est difficile de prévoir à coup sûr à quel moment une catégorie sera plus performante qu'une autre, la diversification permettra de profiter des embellies de l'un ou l'autre tout en diminuant les risques propres à chaque placement.

  3. Être impatient

    La première vertu d'un bon investisseur est la patience. Choisissez avec rigueur vos placements et tenez-vous en à votre stratégie tout en demeurant informé. Vous avez un horizon de placement de 5, 10 ou 20 ans ? Ne précipitez pas les choses et gardez la tête froide.

  4. Investir une seule fois par année

    La planification de votre retraite vous obligera à épargner de façon constante et régulière pendant toute votre vie active. Aussi, l'investissement systématique tout au long de l'année peut vous faciliter la tâche.

  5. Suivre les tendances du marché

    " Il peut être risqué de se laisser porter par le marché et les produits populaires. La meilleure stratégie de placement est celle qui poursuit des objectifs à moyen et long terme et qui se fonde sur des décisions d'investissement réfléchies et rigoureusement planifiées. Cette stratégie misera d'abord sur la valeur fondamentale des produits d'investissement et non sur les hauts et les bas des marchés financiers ", explique Madame Bélanger.

  6. Se laisser guider par ses émotions

    Ne laissez pas vos émotions vous dicter vos comportements d'investisseur. Devant des marchés financiers parfois volatils, s'abandonner à ses impulsions peut être fort risqué et hasardeux. Ne tombez pas non plus en admiration avec vos placements. En matière de finance, il faut rester de glace et ne jamais perdre de vue ses objectifs à moyen et long terme.

  7. Laisser dormir des cotisations inutilisées

    Profitez des contributions inutilisées que vous avez accumulées au cours des dernières années est certainement la meilleure façon de rattraper le temps perdu et… de réduire vos impôts. Et ce rattrapage peut aussi se faire sur plusieurs années.

  8. Cesser de cotiser à votre REER lorsque vous avez atteint 69 ans

    À l'âge de 69 ans, la loi ne vous permet plus de cotiser à votre REER. Comme la stratégie REER demeure encore profitable, même si vous avez atteint l'âge de 69 ans au 1er janvier, vous pouvez encore cotiser au REER de votre conjoint s'il est âgé de 70 ans et moins et ce, aussi longtemps que vous avez des déductions inutilisées.

  9. Investir dans les titres gagnants de l'année précédente

    " Dans le monde financier, le passé n'est pas nécessairement garant de l'avenir. Il ne faut pas prendre pour acquis que les titres qui ont fait des gains auparavant continueront à bien faire dans le futur. Regardez plutôt quel est le potentiel de rendement des placements et le risque qui y est rattaché ", mentionne Madame Bélanger.

  10. Tenter de tout faire seul

Pour tirer votre épingle du jeu, vous avez besoin d'information et de conseils judicieux donnés par des spécialistes qui oeuvrent dans ce domaine. Les conseillers de la Banque Nationale jouent ce rôle d'éclaireur en vous aidant à planifier votre retraite et à déterminer la stratégie qui correspond à votre profil.

La Banque Nationale offre une gamme complète de solutions de placements adaptées en fonction du profil d'investisseur. Profitez de l'expertise de ses spécialistes pour gérer judicieusement votre portefeuille et planifier efficacement votre retraite.

À propos de la Banque Nationale du Canada

La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif est de plus de 82 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie près de 17 000 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA :TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à www.bnc.ca.

Informations :

(le numéro de téléphone et adresse électronique ci-dessous sont réservés à l'usage exclusif des journalistes et autres représentants des médias):

Denis Dubé
Directeur des relations publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : (514) 394-8644
Courriel : denis.dube@bnc.ca