Communiqués de presse

La Banque Nationale du Canada dévoile son Rapport sur les avancées pour le Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques

Montréal, le 9 novembre 2020 -

La Banque Nationale du Canada est fière de publier son premier Rapport sur les avancées pour le Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC). Ce rapport présente la progression de la Banque ainsi que les grandes orientations prises afin de mettre en œuvre les recommandations du GIFCC. Celles-ci s’articulent autour de quatre grands piliers : la gouvernance, la stratégie, la gestion des risques ainsi que les indicateurs et objectifs de performance. 

Faits saillants

  • La Banque Nationale s’est fixé une cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de ses propres activités de 25 % d’ici 2025, par rapport à 2019.
  • La Banque a réduit de 16 % ses émissions de GES depuis 2017 et est carboneutre par l’achat de crédits-carbone.
  • En 2019, 76 % de la consommation d’énergie de la Banque provenait de sources renouvelables.
  • Depuis 2015, la Banque a réduit sa consommation de papier de 58 % et tout le papier utilisé est certifié FSC (Forest Stewardship Council), c’est-à-dire en provenance d’une forêt et d’une chaîne d’approvisionnement gérées de manière responsable.
  • Le portefeuille de prêts liés aux énergies renouvelables a enregistré une croissance de 107 % et le portefeuille de prêts liés aux énergies non renouvelables, une diminution de 33 %, du 31 janvier 2014 au 30 juillet 2020. Au cours de cette même période, la proportion des prêts liés aux énergies renouvelables est ainsi passée de 18 % à 41 % du total de l’exposition au risque de crédit du portefeuille de prêts liés aux énergies, contre une réduction de 82 % à 59 % des prêts liés aux énergies non renouvelables.
file

Citation

« Mettre en place des initiatives visant à promouvoir le développement durable et à soutenir la transition énergétique est essentiel. Au cours des prochaines années, nous poursuivrons nos efforts en ce sens, de manière à rester à la hauteur des attentes de nos parties prenantes en matière climatique, et même au-delà », a déclaré Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives
Le présent communiqué de presse renferme certaines déclarations prospectives. De par leur nature, ces déclarations sont assujetties à des risques, des incertitudes et des changements de circonstances importants, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Banque Nationale. Sauf dans la mesure où la loi l’exige, la Banque Nationale ne s’engage pas à mettre à jour quelque déclaration prospective, sous forme écrite ou verbale, qui pourrait être faite de temps à autre par elle ou en son nom. L’information prospective contenue dans le présent communiqué de presse est présentée aux fins de l’interprétation de l’information contenue dans ce dernier et pourrait ne pas convenir à d’autres fins.

À propos de la Banque Nationale du Canada
Forte d’un actif de 322 milliards de dollars au 31 juillet 2020, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, est l’un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle compte plus de 26 000 employés dans des fonctions à contenu élevé de savoir, et a été maintes fois primée pour ses qualités d’employeur et son engagement à l’égard de la diversité. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX : NA). Suivez ses activités sur bnc.ca ou par l’entremise de réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn et Twitter.

Renseignements:
Claude Breton
Vice-président, Communications et Responsabilité sociale d’entreprise
Banque Nationale du Canada
Claude.Breton@bnc.ca