Communiqués de presse

La Banque Nationale réduira l’empreinte carbone de ses opérations de 25 % d’ici 2025 pour contribuer à l’objectif le plus ambitieux de l’Accord de Paris

Montréal, le 25 septembre 2020 -

1er anniversaire de la signature des Principes bancaires responsables de l’ONU

La Banque Nationale a annoncé aujourd’hui qu’elle s’est fixé une cible pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 25 % d’ici 2025, par rapport aux niveaux de 2019. Cette cible est basée sur la science et vise à contribuer à limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, soit l’objectif le plus ambitieux de l’Accord de Paris. Elle couvre les émissions de GES de la Banque liées à ses propres opérations au sein de ses secteurs d’activités et filiales. Cette annonce est réalisée dans le cadre du premier anniversaire de la signature des Principes bancaires responsables de l’ONU, dont la Banque Nationale est signataire fondatrice.

Faits saillants

  • Afin d’atteindre cet objectif, la Banque vise notamment à optimiser les déplacements d’affaires et à privilégier un modèle hybride faisant une place au travail à distance.  

  • La Banque continuera de miser sur son efficacité énergétique, notamment grâce à son système de télégestion qui permet de gérer la consommation énergétique de nombreuses succursales au moyen d’une interface Web. La Banque compte une empreinte carbone par dollar de revenu, par employé et par mètre carré de superficie parmi les plus basses en Amérique du Nord, notamment en raison de l’utilisation importante de l’hydroélectricité. 

  • L’application des critères du système d’évaluation LEED est en vigueur pour plusieurs des immeubles actuels et futurs de la Banque, dont la construction de son nouveau siège social qui visera l’atteinte des normes LEED v4 Or.
  • La Banque a atteint ses objectifs de carboneutralité en 2019 grâce à l’achat de crédits-carbone auprès de l’organisme Conservation de la nature Canada ainsi que l’achat de droits d’émission auprès de Coop Carbone. Elle s’est fixé le même objectif pour 2020.

  • La détermination d’une cible de réduction de 25 % des émissions de GES s’inscrit dans les efforts de divulgation publique de la Banque. Elle appuie notamment le Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC) et participe au Carbon Disclosure Project (CDP) depuis de nombreuses années. 

  • Cette semaine, la Banque souligne le premier anniversaire de la signature des Principes bancaires responsables de l’ONU qui visent à favoriser le développement d’un système bancaire durable et responsable. La Banque est l’une des premières institutions financières en Amérique du Nord à les avoir adoptés.

Citation

« Mesurer l'impact de nos actions dans la lutte contre les changements climatiques est essentiel. Une réduction de 25 % de nos émissions de gaz à effet de serre est une cible ambitieuse qui va certainement nous demander de faire les choses différemment. À travers son histoire, la Banque a démontré qu’elle était capable de relever des défis d’envergure pour atteindre ses objectifs et pour rencontrer les attentes de la société. Nous franchissons aujourd'hui une étape importante dans nos engagements pour le développement durable », a déclaré Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale.

À propos de la Banque Nationale du Canada
Forte d’un actif de 322 milliards de dollars au 31 juillet 2020, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, est l’un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle compte plus de 26 000 employés dans des fonctions à contenu élevé de savoir, et a été maintes fois primée pour ses qualités d’employeur et son engagement à l’égard de la diversité. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX : NA). Suivez ses activités sur bnc.ca ou par l’entremise de réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn et Twitter.

Renseignements:
Claude Breton
Vice-président, Communications et Responsabilité sociale d’entreprise
Banque Nationale du Canada
Tél. : 514 394-8644
Claude.Breton@bnc.ca