Communiqués de presse

La Banque Nationale du Canada dévoile une étude sur les entreprises publiques canadiennes à contrôle familial

Montréal, le 23 octobre 2015 -

La Banque Nationale du Canada dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude portant sur la performance durable des grandes entreprises canadiennes à contrôle familial. L’indice BNC des entreprises familiales canadiennes, mis de l’avant dans cette étude, démontre qu’au cours des 10 dernières années, les entreprises publiques à contrôle familial ont généré une performance boursière supérieure de 120% par rapport à l’indice composé S&P/TSX.

L’étude, intitulée « L’avantage familial », a été préparée par une équipe menée par l’analyste géopolitique de Banque Nationale Marchés financiers, Pierre Fournier, avec la collaboration d’Angelo Katsoras, Daniel Straus et Ling Zhang. L’indice développé comprend 30 grandes entreprises canadiennes à contrôle familial choisies parmi différentes industries et régions du pays.

« Les entreprises à contrôle familial sont un pilier important de l’économie globale. Elles représentent près de 80% des compagnies sur le plan mondial et elles ont continué à se développer malgré la croissance des firmes publiques dirigées par des gestionnaires professionnels, a expliqué M. Fournier. Elles représentent actuellement près d’un cinquième des entreprises au classement de Fortune Global 500. »

La surperformance continue de ces entreprises s’explique surtout par leur capacité à prendre des décisions et à mettre en œuvre des stratégies à long terme sans avoir la pression d’obtenir des résultats à court terme. De plus, elles tendent à répartir le capital de façon plus efficace et généralement à moindre risque. La durée des mandats des dirigeants de la haute direction, l’image de marque de qualité supérieure, la réputation, la capacité de prendre des décisions rapidement ainsi que la loyauté des employés sont d’autres facteurs contribuant à leur excellente performance, révèle aussi l’étude.

« Les entreprises familiales sont le point d’ancrage de l’économie canadienne et l’histoire regorge de succès. De nos jours, beaucoup de compagnies membres de l’indice composé S&P/TSX sont détenues par des familles, confirmant ainsi leur apport important dans l’économie du pays », a affirmé le vice-président du conseil, Marchés financiers, à la Banque Nationale, Vincent Joli-Coeur.

L’étude présente également les principaux défis des entreprises familiales parmi lesquels se retrouvent la transition de pouvoir vers les générations suivantes ou vers des gestionnaires professionnels, le maintien de normes de gouvernance et de transparence élevées et le besoin d’un conseil d’administration fort et indépendant.

« Cette étude révèle l’impact positif des valeurs familiales sur le rendement des grandes sociétés publiques canadiennes sous contrôle familial tout en abordant certains mythes et réalités. À l’instar des grandes familles européennes, asiatiques et américaines, les familles canadiennes jouent un rôle clé au-delà de leur propre entreprise en investissant dans des entreprises privées et en démarrage tout en participant grandement au financement des activités philanthropiques », a déclaré M. Joli-Coeur.

Le rapport complet peut être consulté au : L’avantage_familial_Banque_Nationale.pdf

À propos de la Banque Nationale du Canada
Forte d’un actif de 216 milliards de dollars au 31 juillet 2015, la Banque Nationale du Canada (bnc.ca), avec ses filiales, est l’un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle emploie plus de 20 000 personnes et est un employeur de choix reconnu. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX : NA). Suivez ses activités par l’entremise des réseaux sociaux et prenez la mesure de son engagement social en visitant jecomprends.ca et engagement.banquenationale.ca.

Renseignements (Le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias.) :

Jean-François Cadieux
Directeur, Affaires publiques
Banque Nationale
Tél. : 514 394-6500