Communiqués de presse

Banque Nationale Groupe financier fait équipe avec la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile avec un don de 200 000 dollars

Montréal, le 28 octobre 2010 -

Banque Nationale Groupe financier est fière d’être partenaire de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ) dans le cadre de sa soirée-bénéfice 2010 qui se tiendra le 28 octobre au Centre Mont-Royal. L’objectif audacieux est d’amasser plus de 550 000 dollars en faisant appel à la générosité des convives. Pour sa part, Banque Nationale Groupe financier s’est engagée à verser 200 000 dollars sur cinq ans à la campagne majeure de financement «  De la recherche à la réalité » de la Fondation. À cette somme s’ajoutent la contribution déjà versée par le Groupe financier ainsi que celles amassées par ses centaines d’employés, qui participent au défi annuel à vélo stationnaire de la Fondation depuis 2004, ce qui porte sa contribution totale à plus de deux millions de dollars.

Les fonds amassés permettent à la FRDJ de poursuivre sa mission visant à financer la recherche sur le diabète et offrir de nouveaux et meilleurs traitements, médicaments et thérapies aux personnes atteintes de diabète de type 1.

« Banque Nationale Groupe financier appuie depuis plusieurs années les activités de collecte de fonds de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile. Cette cause nous tient à cœur car plus de trois millions de Canadiens sont diabétiques, parmi lesquels 300 000 sont atteints de diabète de type 1 », de dire Louis Vachon, président et chef de la direction de Banque Nationale Groupe financier.

« La Fondation de la recherche sur le diabète juvénile est heureuse de bénéficier de l’appui de Banque Nationale Groupe financier, une institution québécoise de premier plan qui s’investit dans la communauté. Son soutien au financement de la recherche sur le diabète et ses complications permettra d’améliorer la qualité de vie des familles qui en sont atteintes », déclare Hélène Gagnon, directrice régionale par intérim de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile.

En matière de santé, sans toutefois omettre de consacrer des ressources importantes à l’amélioration des soins, le programme de dons et commandites de Banque Nationale Groupe financier met un accent tout particulier sur la prévention et la recherche. L’objectif est ainsi de maximiser l’effet de levier, d’agir en amont du processus d’intervention traditionnel et de contribuer directement au développement d’une meilleure compréhension de diverses problématiques de santé physique et mentale.

Banque Nationale Groupe financier investit des millions de dollars année après année dans le cadre de son programme de dons pour diverses initiatives en santé. Cela représente plus de 30 % de son budget de dons. Pour en savoir davantage sur les multiples activités et projets que le Groupe financier met en place afin d’assumer pleinement ses responsabilités à l’égard de la collectivité, il suffit de consulter le bilan de responsabilité sociale, disponible au www.bnc.ca/bilansocial.

Pour en connaître davantage sur les activités et les recherches financées par la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ), consultez le rapport annuel accessible au www.frdj.ca/rapportannuel.

À propos de la Banque Nationale du Canada
La Banque Nationale du Canada est un groupe intégré qui fournit des services financiers complets à sa clientèle de particuliers, de PME et de grandes entreprises dans son marché principal, ainsi que des services spécialisés à ses autres clients dans le monde. La Banque Nationale offre toute la gamme des services bancaires, y compris ceux destinés aux grandes sociétés, et tous les services d'une banque d'investissement. Elle est active sur les marchés internationaux de capitaux et, par l'entremise de ses filiales, en courtage des valeurs mobilières, en assurance, en gestion de patrimoine ainsi qu'en gestion de fonds communs de placement et de régime de retraite. La Banque Nationale est une entreprise dont l'actif s’élève à plus de 146 milliards de dollars et qui, avec ses filiales, emploie 18 438 personnes. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (NA: TSX). Pour de plus amples renseignements, visitez le site de la Banque à
www.bnc.ca. Pour accéder au portail d’éducation financière de Banque Nationale Groupe financier, visitez le www.jecomprends.ca.

À propos de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile
La Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ) est le plus important organisme de financement de la recherche sur le diabète de type 1 au monde et est le plus important bailleur de fonds philanthropique et défenseur de la recherche sur le diabète à l’échelle mondiale. La mission de la FRDJ n’a pas dérogé depuis sa fondation en 1974 au Québec : trouver un moyen de guérir le diabète et ses complications par l’appui à la recherche. Le financement et le leadership de la FRDJ sont associés à la plupart des plus grandes percées scientifiques de la recherche sur le diabète de type 1 à ce jour. La Fondation a versé près de 101 millions de dollars américains à la recherche sur le plan international en 2009, pour un total de plus de 1,4 milliard de dollars américains consacrés à la recherche depuis ses débuts. Pour en apprendre davantage au sujet de la FRDJ, pour devenir bénévole ou pour faire un don, veuillez visiter le www.frdj.ca.

À propos du diabète de type 1
Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune non évitable où le système immunitaire fait défaut. Il attaque et détruit les cellules du pancréas qui produisent l’insuline, une hormone nécessaire à la survie. Pour rester en vie, les personnes atteintes du diabète de type 1 doivent s’administrer de multiples injections d’insuline, ou utiliser une pompe à insuline, tous les jours. Elles doivent également vérifier leur glycémie à l’aide d’une piqûre au doigt six fois ou plus par jour. Le diabète de type 1 est la forme la plus grave de la maladie, dont le diagnostic a souvent lieu durant l’enfance ou l’adolescence. Plus de trois millions de Canadiens souffrent d’une forme ou d’une autre du diabète, dont plus de 300 000 sont atteints du diabète de type 1. Le diabète et ses complications coûtent plus de 15 milliards de dollars à l’économie canadienne chaque année en absentéisme et en soins de santé.

Renseignements (Les numéros de téléphone ci-dessous sont à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias.)  :

 Joan Beauchamp
Conseillère senior,  Relations publiques
Banque Nationale Groupe financier                                            
Tél. : 514 394-6500

Dominique Quirion
Agente d’information
FRDJ
514 744-5537