Extension du prêt – Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes
bnc

Logo

Extension du prêt – Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes

Avant de commencer

Le gouvernement fédéral a mis en place une extension du prêt du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC). Les entreprises et organismes à but non lucratif qui ont déjà reçu le prêt, et qui sont toujours gravement touchés par la pandémie, auront droit à un montant additionnel de 20 000 $. Ce montant s’ajoute au prêt initial de 40 000 $, accordé dans le cadre du programme. La moitié de ce financement supplémentaire, soit 10 000 $, sera radié s’il est remboursé avant le 31 décembre 2022.

 

Identification de l’entreprise

Entrez les informations suivantes afin de valider que vous avez reçu le prêt initial.

Votre numéro d’entreprise (NE) de l’Agence du revenu du Canada compte 9 chiffres.

Si vous avez utilisé votre numéro d'employeur pour demander votre prêt, entrez les 9 premiers chiffres de votre numéro d'employeur (ex. : 123456789RP0001).

Vous trouvez votre numéro de confirmation dans le courriel de confirmation reçu lorsque le prêt de 40 000 $ a été déposé. 

Pour faire votre demande d'un montant supplémentaire de 20 000 $, vous aurez besoin de votre numéro de confirmation que vous avez obtenu lors du dépôt du prêt de 40 000 $. Si vous ne le retrouvez plus, cliquer ici pour l'obtenir.

Consultez les critères d’admissibilité

Pour être admissible au prêt d’urgence, votre entreprise doit :

  • Avoir obtenu un prêt de 40 000 $ de la Banque Nationale dans le cadre du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes.
  • Être une entreprise active qui était en exploitation au Canada en date du 1er mars 2020.
  • Posséder un numéro d’entreprise (NE) actif auprès de l’ARC.
  • Détenir un compte courant d’entreprise en dollars canadiens, actif à la Banque Nationale.
  • Ne pas être en retard dans le paiement de ses prêts existants depuis 90 jours ou plus au 31 octobre 2020.
  • Avoir la Banque Nationale comme principale institution financière.

Critères d’admissibilité de l’emprunteur : 

  1. Est une entreprise active et en exploitation, qui était en exploitation au Canada en date du 1er mars 2020, sous la forme d’une entreprise individuelle, d’une société de personnes ou d’une société privée sous contrôle canadien (SPCC).
  2. Possède un numéro d’entreprise (NE) actif auprès de l’ARC pour lequel la date effective d’inscription est le 1er mars 2020 ou avant.
  3. Détient un compte courant d’entreprise en dollars canadiens, actif à la Banque Nationale, qui est sa principale institution financière.
  4. N’a jamais eu recours à l’initiative pour les PME autochtones en réponse à la COVID ou au Fonds d'aide et de relance régionale, et ne demandera aucune aide financière dans le cadre du Programme auprès d’une autre institution financière ou dans le cadre de l’initiative pour les PME autochtones en réponse à la COVID ou du Fonds d'aide et de relance régionale.
  5. Est présentement confrontée à des difficultés financières (y compris, par exemple, une baisse continue des revenus ou des réserves de trésorerie, ou une augmentation des coûts d’exploitation) en raison de la pandémie de COVID-19.
  6. A l’intention de poursuivre ou de reprendre ses activités.
  7. A déployé tous les efforts raisonnables pour réduire ses coûts et pour autrement adapter ses activités afin d’améliorer sa viabilité. 
  8. N'a pas utilisé le montant reçu dans le cadre du prêt d’urgence pour effectuer un paiement ou payer des dépenses autres que les dépenses admissibles qui ne peuvent être reportées.
  9. Ne doit pas : 
    • être une organisation ou un organisme gouvernemental, ou une entité appartenant à part entière à une telle organisation ou un tel organisme;
    • être une organisation à but non lucratif, un organisme de bienfaisance enregistré, un syndicat ou une société ou un ordre d’aide mutuelle, ni une entité appartenant à une telle organisation, à moins d’être une entité qui opère activement une entreprise au Canada (incluant une entreprise reliée, dans le cas d’un organisme de bienfaisance enregistré) qui génère une partie de son revenu en fournissant, sur une base régulière, des biens ou des services;
    • être une entité appartenant à une ou plusieurs personnes exerçant des fonctions de député(e) du Parlement du Canada ou de sénateur (sénatrice) du Parlement du Canada; et
    • encourager la violence, inciter à la haine et pratiquer la discrimination fondée sur le sexe, l’identité ou l’expression de genre, l’orientation sexuelle, la couleur, la race, l’origine nationale ou ethnique, la religion, l’âge ou les handicaps, qu’il s’agisse de handicaps physiques ou mentaux, de manière contraire aux lois applicables

Téléchargez les conditions du prêt si vous voulez les faire examiner par un de vos conseillers.

Pour toute question concernant le programme, écrivez-nous à support_CUEC@bnc.ca.

À propos du demandeur

Le demandeur doit avoir le pouvoir et l’autorité de lier l’entreprise au prêt.

Pour recevoir l’accusé de réception de votre demande.

À propos de l’entreprise

Entrez les coordonnées que vous utilisez déjà pour communiquer avec nous. Nous pourrons vous identifier plus rapidement.

Le nom légal est le nom utilisé lors de l’enregistrement de votre entreprise.

Pour une  société, le nom légal de l’entreprise est celui qui figure dans les statuts constitutifs et qui est inscrit sur les contrats et factures. Il peut s’agir d’un nom choisi (ex. : Les entreprises Tremblay inc.) ou d’une désignation numérique donnée par le Registraire des Entreprises (ex. : 1234-5678 Québec inc.).

Pour une entreprise individuelle, le nom légal de l’entreprise est le nom légal de l’individu tel qu’inscrit dans le Registre des numéros d’entreprises (NE) de l’ARC (ex. : Jean Tremblay).

Le nom commercial est le nom sous lequel l’activité de l’entreprise est connue du public.

Adresse de l’entreprise

ATTESTATION DE L’EMPRUNTEUR

GDC désigne le gouvernement du Canada, Exportation et Développement Canada et leurs mandataires et/ou consultants respectifs.

Le soussigné atteste par la présente à la Banque Nationale du Canada (BNC) et au (GDC) ce qui suit, pour et au nom de l’Emprunteur, et en convient avec la BNC et le GDC :

  1. J’ai le pouvoir et l’autorité de lier l’Emprunteur.
  2. L’Emprunteur est une entreprise active et en exploitation, qui était en exploitation au Canada en date du 1er mars 2020, sous la forme d’une entreprise individuelle, d’une société de personnes ou d’une société privée sous contrôle canadien (« SPCC »). L’Emprunteur a présenté une Attestation de l’Emprunteur (l’« Attestation existante ») à la BNC, ou à la BNC et au GDC, en vertu du Programme de Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (le « Programme ») et a reçu un prêt en vertu du Programme. L’Attestation existante demeure pleinement en vigueur et est par la présente ratifiée et confirmée. Les certifications, déclarations, consentements et accords de l’Emprunteur faits dans l’Attestation existante sont réputées avoir été répétées à la date de la présente Attestation en faveur du Prêteur et du GDC. Le nom légal de l’Emprunteur inscrit dans les dossiers de l’Agence du revenu du Canada (« ARC ») est ${companyName} et sa dénomination sociale ou son nom commercial, d’affaires ou de société (s’il est différent de sa raison sociale) est ${businessTradeName}. Veuillez noter que le nom légal d’une entreprise individuelle est le nom légal de l’individu tel qu’inscrit dans le Registre des numéros d’entreprises (NE) de l’ARC. Le nom légal d’une SPCC doit être écrit comme il apparaît dans le registre corporatif (fédéral ou provincial) la régissant. Le nom légal d’une société de personnes est le nom légal de cette société de personnes tel qu’inscrit dans le Registre des numéros d’entreprises (NE) de l’ARC.
  3. L’Emprunteur a un numéro d’entreprise (NE) actif auprès de l’ARC pour lequel la date effective d’inscription est le 1er mars 2020 ou avant. Le numéro d’entreprise (NE) (9 chiffres) de l’ARC attribué à l’Emprunteur est : ${businessNumber}.
  4. Les renseignements relatifs à l’éligibilité de l’Emprunteur fournis au paragraphe 4 de l’Attestation existante et aux paragraphes suivants (les « Renseignements relatifs à l’éligibilité ») étaient véridiques et exacts et demeurent véridiques et exacts (et l’Emprunteur comprend que le GDC continuera de vérifier l’exactitude de ces Renseignements relatifs à l’éligibilité concernant les prêts passés ou futurs demandés dans le cadre du Programme).
  5. L’Emprunteur peut et devra faire la preuve des Renseignements relatifs à l’éligibilité en présentant les dossiers pertinents qui comprennent, pour plus de certitude, une preuve des obligations contractuelles lorsque le GDC en fera la demande dans le cadre d’un audit, et l’Emprunteur devra collaborer avec le GDC dans le cadre d’un tel audit, notamment en demandant ou en donnant instruction à des tiers de fournir les renseignements qui peuvent être nécessaires.
  6. L’Emprunteur consent à ce que la BNC fournisse au GDC les éléments d’information requis afin de démontrer la confirmation donnée de manière électronique par l’Emprunteur de l’Attestation existante et de la présente Attestation.
  7. Conformément aux exigences du Programme énoncées par le gouvernement du Canada, le soussigné reconnaît que les fonds provenant du prêt accordé ou des prêts accordés aux termes du Programme seront uniquement utilisés par l’Emprunteur afin de payer (i) ses Dépenses admissibles qui ne peuvent être reportées (définies ci-dessous), ou (ii) d’autres dépenses de l’Emprunteur du même type que celles décrites dans les points (i) à (x) de la définition de « Dépenses admissibles qui ne peuvent être reportées » encourues ou à être encourues en 2021.
    « Dépenses admissibles qui ne peuvent être reportées » s’entend des dépenses suivantes (et uniquement des dépenses suivantes) engagées ou devant être engagées en 2020, pourvu qu’elles ne puissent pas être reportées après 2020 :
    (i)les salaires et les autres dépenses liées à l’emploi de tiers indépendants (sans lien de dépendance),
    (ii)les loyers ou les paiements liés à la location de biens immobiliers utilisés à des fins commerciales,
    (iii)les loyers ou les paiements liés à la location de biens d’équipement utilisés à des fins commerciales,
    (iv)les coûts liés aux assurances,
    (v)l’impôt foncier,
    (vi)les frais engagés à des fins commerciales pour des services de téléphonie et des services publics, sous la forme de gaz, de pétrole, d’électricité, d’eau et d’Internet
    (vii)les paiements aux termes du service de la dette régulier et prévu,
    (viii)les frais engagés aux termes de conventions conclues avec des contractants indépendants et les frais exigés afin de conserver les licences, les autorisations ou les permissions nécessaires à l’exercice des activités de l’Emprunteur
    (ix)les paiements engagés pour des matériaux utilisés pour fabriquer un produit habituellement mis en vente par l’Emprunteur; et
    (x)toute autre dépense qui s’insère dans une catégorie autre que celles susmentionnées que le GDC peut indiquer sur la Page Web à l’occasion comme étant une Dépense admissible qui ne peut être reportée pour l’application du Programme.
    Il est entendu que les dépenses qui suivent ne sont pas des Dépenses admissibles qui ne peuvent être reportées et que l’Emprunteur ne peut utiliser les fonds reçus aux termes du Programme pour payer ces dépenses : tout autre paiement ou toute autre dépense, tel qu’un remboursement anticipé ou le refinancement d’un endettement existant, le paiement de dividendes ou de distributions, ou tout paiement relié à une augmentation de la rémunération de la direction ou de parties liées, excepté, dans chacun des cas, dans la mesure où ces dépenses sont visées par le point (x) ci-dessus.
  8. L’Emprunteur possède un compte courant d’entreprise en dollars canadiens qui est actif auprès de la BNC. L’Emprunteur n’est pas en retard dans le paiement de ses prêts existants en vertu du Programme, n’a pas enfreint les modalités de ces prêts et n’est pas en défaut aux termes de ceux-ci et les facilités de crédit existantes auprès de la BNC, le cas échéant, n’étaient pas en souffrance depuis 90 jours ou plus au 31 octobre 2020.
  9. L’Emprunteur a reçu un prêt en vertu du Programme. L’Emprunteur n’a autrement jamais eu recours au Programme et n’a jamais eu recours à l’initiative pour les PME autochtones en réponse à la COVID ou au Fonds d'aide et de relance régionale, et il ne demandera aucune aide financière dans le cadre du Programme auprès d’une autre institution financière ou dans le cadre de l’initiative pour les PME autochtones en réponse à la COVID ou du Fonds d'aide et de relance régionale.
    L’Emprunteur atteste :
    (i) que son entreprise est présentement confrontée à des difficultés financières (y compris, par exemple, une baisse continue des revenus ou des réserves de trésorerie, ou une augmentation des coûts d’exploitation) en raison de la pandémie de COVID-19;
    (ii) qu’il a l’intention de poursuivre ou de reprendre ses activités;
    (iii) qu’en réaction à la pandémie de COVID-19, il a déployé tous les efforts raisonnables pour réduire ses coûts et pour autrement adapter ses activités afin d’améliorer sa viabilité; et
    (iv) qu’il n’a utilisé aucun prêt reçu dans le cadre du Programme pour effectuer un paiement ou payer des dépenses autres que les Dépenses admissibles qui ne peuvent être reportées. Plus précisément, l’Emprunteur n’a utilisé aucun prêt reçu dans le cadre du Programme pour effectuer un remboursement anticipé / refinancement d’une dette existante, un paiement de dividendes, des distributions ou des augmentations de la rémunération de la direction ou de parties liées.
  10. L’Emprunteur comprend que
    a) toute tentative d’obtenir plus de 60 000 $ CA en prêt en vertu du Programme ou toute tentative d’obtenir des prêts en vertu du Programme auprès de plus d’une institution financière pourrait entraîner un défaut aux termes du prêt ou des prêts aux termes du Programme, l’institution d’une poursuite judiciaire ou de tout autre recours prévu par la loi ou autrement, et
    b) le fait de recevoir de l’aide financière dans le cadre de l’initiative pour les PME autochtones en réponse à la COVID ou du Fonds d'aide et de relance régionale le rendra inadmissible aux termes du Programme et pourrait entraîner un défaut aux termes du prêt ou des prêts en vertu du Programme, l’institution d’une poursuite judiciaire ou de tout autre recours prévu par la loi ou autrement.
  11. L’Emprunteur accepte de participer aux enquêtes postérieures au financement qui seront menées par le GDC et accepte que les coordonnées de l’Emprunteur pertinentes à cette fin pourront être partagées avec le GDC à cette fin.
  12. L’Emprunteur reconnaît et accepte que les erreurs d'écriture dans l’Attestation existante ou la présente Attestation peuvent être corrigées par le GDC sur la base de la validation des renseignements obtenus auprès de l’ARC, de l’Emprunteur, du Prêteur ou d’autres sources de renseignements que le GDC jugent fiables, agissant raisonnablement. Tout renseignement fourni à la BNC ou au GDC par l’Emprunteur verbalement ou par écrit à tout moment est véridique et exact de la même façon que s’il avait été fourni dans le cadre de la présente Attestation.
  13. Conformément aux exigences du Programme énoncées par le gouvernement du Canada, l’Emprunteur confirme que :
    a) il n’est pas une organisation ou un organisme gouvernemental ou une entité appartenant à part entière à une telle organisation ou un tel organisme;
    b) il n’est pas une organisation à but non lucratif, un organisme de bienfaisance enregistré, un syndicat ou une société ou un ordre d’aide mutuelle, ni une entité appartenant à une telle organisation, à moins d’être une entité qui opère activement une entreprise au Canada (incluant une entreprise reliée, dans le cas d’un organisme de bienfaisance enregistré) qui génère une partie de son revenu de la fourniture, sur une base régulière, de biens ou de services;
    c) il n’est pas une entité appartenant à une ou plusieurs personnes exerçant des fonctions de député(e) du Parlement du Canada ou de sénateur (sénatrice) du Parlement du Canada; et
    d) il n’encourage pas la violence, n’incite pas la haine et ne pratique pas de discrimination fondée sur le sexe, l’identité ou l’expression de genre, l’orientation sexuelle, la couleur, la race, l’origine nationale ou ethnique, la religion, l’âge ou les handicaps, qu’il s’agisse de handicaps physiques ou mentaux, de manière contraire aux lois applicables.
  14. L’Emprunteur reconnaît que la BNC et le GDC se fonderont sur l’exactitude de l’Attestation existante et de la présente Attestation et de la documentation connexe pour accorder des prêts et des avances à l’Emprunteur aux termes du Programme, et il reconnaît et accepte que la BNC ou le GDC peut effectuer un audit ou une enquête afin de vérifier la véracité de l’Attestation existante ou de la présente Attestation et de cette information et documentation ainsi que l’admissibilité de l’Emprunteur au Programme. L’Emprunteur consent également à la communication, entre la BNC et le GDC, de renseignements relatifs au résultat de l’audit ou de l’enquête ainsi que de toute information et documentation connexe.
  15. L’Emprunteur reconnaît que toute contravention ou inexactitude relative à une déclaration ou à l’information fournie au Prêteur ou au GDC, y compris dans l’Attestation existante ou dans les présentes ou dans toute documentation connexe rendra l’Emprunteur inadmissible au Programme, l’obligera à rembourser immédiatement à la BNC le prêt ou les prêts consentis aux termes du Programme et pourrait entraîner des poursuites pénales contre la personne faisant l’Attestation existante ou la présente Attestation, l’Emprunteur et les autres personnes ayant participé à la présentation de renseignements inexacts au nom de l’Emprunteur. Quiconque présente sciemment de l’information ou de la documentation inexacte dans le cadre de l’Attestation existante ou de la présente Attestation est passible d’une peine d’emprisonnement maximale de 14 ans et de lourdes amendes et pourrait se voir ordonner par un tribunal de rembourser les fonds avancés.
  16. L’Emprunteur comprend et accepte que toute l’information (incluant, pour plus de certitude, tout renseignement personnel ou confidentiel tel que défini à l’article 241 de la Loi de l’impôt sur le revenu) obtenue ou conservée par le Prêteur ou par le GDC dans le cadre du Programme, y compris l’information que renferme l’Attestation existante et la présente Attestation, obtenue de la part de l’ARC et d’autres documents), peut être communiquée entre la BNC et le GDC, notamment aux fins de l’administration, de la supervision et de l’audit du Programme et/ou à des fins de recherche et statistiques relativement au Programme. L’Emprunteur consent par les présentes à ce que la BNC et le GDC recueillent et utilisent cette information à ces fins et la partage entre eux.
  17. Aux fins de la vérification de l’admissibilité de l’Emprunteur à ce Programme, l’Emprunteur autorise par les présentes l’ARC à communiquer au GDC et à la BNC ses revenus et dépenses d’entreprise, son numéro d’entreprise, sa dénomination sociale et son adresse pour les années d’imposition 2018 et/ou 2019 et/ou 2020 et autorise Exportation et développement Canada et ses mandataires à agir à titre de représentant de l’Emprunteur auprès de l’ARC afin de partager cette information requise concernant l’Emprunteur.
  18. L’Emprunteur consent à ce que le GDC communique publiquement son nom au moyen d’un affichage sur un site Web gouvernemental et/ou d’une mention dans un rapport ou une publication parlementaire, selon ce que nécessite l’obligation par le Gouvernement du Canada de rendre des comptes au public.
  19. L’Emprunteur reconnaît et accepte que le GDC et la BNC ne sauraient être tenus responsables de tout dommage découlant de l’utilisation par des tiers de l’information ou d’autres documents obtenus au moyen de systèmes de transmission de l’information, notamment de systèmes électroniques ou de télécommunications (y compris la Page Web), sauf dans la mesure où cette information ou ces autres documents ont été obtenus par des tiers par suite d’actes du GDC ou de la BNC, respectivement, qui constitueraient une faute intentionnelle ou de la négligence grave de la part du GDC ou de la BNC.

La liste des programmes en réponse à la COVID du GDC : la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention salariale temporaire de 10 %, l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial, le Fonds d’aide et de relance régionale, Futurpreneur Canada, le Fonds de soutien aux entreprises du Nord, la Subvention aux pêcheurs, les mesures de soutien aux entreprises autochtones, le Programme de subventions PARI (Programme d'aide à la recherche industrielle) en lien avec la COVID-19 et la Subvention d'urgence du Canada pour le loyer.

COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES

J'autorise la Banque Nationale à transmettre toute communication liée à cette demande par voie électronique et de façon sécurisée à l'adresse courriel fournie dans cette demande ou à celle inscrite dans le dossier Entreprise.

TERMES ET CONDITIONS

Cliquez ici pour accéder aux Termes et conditions.

Augmentez la visibilité de votre entreprise

Vous êtes dans le commerce de détail ou le service aux particuliers?

Offrez gratuitement de la visibilité à votre entreprise dans un répertoire numérique appelé la Vitrine Banque Nationale, accessible uniquement aux 20 000 employés de la Banque Nationale et de ses filiales. En vous inscrivant, vous consentez à ce que le nom de votre entreprise, ses coordonnées et des précisions sur son secteur d’activité soient partagés sur la Vitrine Banque Nationale.

*Sous réserve de l’approbation de la Banque Nationale. Certaines conditions s’appliquent.

Votre demande a été envoyée

Le traitement de votre demande prendra 10 à 15 jours ouvrables.

Dans la prochaine heure, vous recevrez un accusé de réception avec les prochaines étapes à l’adresse ${clientEmail}.

Vérifiez vos pourriels (courriels indésirables), l’accusé de réception pourrait s’y trouver par erreur. Si vous ne le recevez pas, avisez-nous par courriel à support_CUEC@bnc.ca

Vous avez des questions ou besoin d’aide?

Consultez les dernières informations au sujet de la COVID-19 ou écrivez-nous à support_CUEC@bnc.ca

Numéro de confirmation : ${confirmation}

Merci pour votre demande et surtout, prenez soin de vous. 

Retour à l'accueil

Votre demande a été refusée

Malheureusement, les informations fournies ne répondent pas aux critères d’admissibilité de l'extension du Programme de Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes. 

Dans la prochaine heure, vous recevrez un accusé de réception à l’adresse ${clientEmail}.

Numéro de confirmation : ${confirmation}

Assurez-vous de ne pas avoir été refusé pour des erreurs dans les informations fournies :

  • Le numéro d'entreprise (NE) à 9 chiffres inscrit correspond bien à un numéro actif auprès de l’ARC pour lequel la date effective d’inscription est le 1er mars 2020 ou avant.
  • Le numéro de confirmation inscrit correspond bien à celui indiqué dans le courriel de confirmation reçu lorsque le prêt de 40 000 $ a été déposé.

Si vous avez fait une erreur, vous pouvez faire une nouvelle demande.

Si vous ne rencontrez pas les critères d’admissibilité, nous vous invitons à consulter les autres mesures mises en place pour aider votre entreprise.

Vous avez des questions ou besoin d’aide?

Consultez les dernières informations au sujet de la COVID-19 ou écrivez-nous à support_CUEC@bnc.ca.

Merci pour votre demande et surtout, prenez soin de vous.

Retour à l'accueil

Votre demande ne peut pas aboutir

Nous avons mis à jour notre formulaire avec de nouveaux critères d’admissibilité émis par le gouvernement fédéral. Pour remplir votre demande de prêt, rafraîchissez la page ou faites une nouvelle demande.

Retour à l'accueil

Problème technique

Désolé, un problème technique nous empêche de traiter votre demande. Réessayez un peu plus tard. 

© BANQUE NATIONALE DU CANADA. Tous droits réservés 2020.