Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Mon entreprise
Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Vestibule: la quête du local parfait

19 janvier 2017 par Banque Nationale
Audrey Morrissette

« Localisation, localisation, localisation » : le fameux aphorisme immobilier résume bien l’importance qu’Audrey Morissette a accordée au choix du local où installer Vestibule , sa boutique de vêtements et d’accessoires de décoration. La quête a été longue, mais en a valu la peine.

Contenu

Un facteur clé

Dès le début de son projet d’entreprise, Audrey Morissette était consciente que l’emplacement de sa boutique serait un élément clé de son succès :

« Pour moi, c’était primordial. Et c’est ce qui m’a demandé le plus de temps! Je suis une grande magasineuse, et je me rendais bien compte qu’il y a des endroits qui rassemblent les boutiques à succès. » Une intuition que lui ont confirmée ceux qui l’ont accompagnée dans l’élaboration de son plan d’affaires.

Son premier critère : s’établir sur un bout de rue où circulent beaucoup de piétons, susceptibles de s’arrêter à l’improviste dans la boutique. « J’habite sur la Rive-Nord. J’ai pensé ouvrir dans le secteur, mais les gens circulent surtout en voiture et préfèrent les centres commerciaux. Ils ne se déplacent pas seulement pour une boutique », explique-t-elle.

Pourquoi pas dans un centre commercial, alors? « Les gestionnaires de centres commerciaux cherchent surtout des magasins qui appartiennent à des chaînes. Et les loyers y sont élevés. »

La devanture était un autre facteur de premier plan pour la commerçante : « Je voulais une vitrine accrocheuse, à la hauteur des yeux, pour donner envie aux passants d’entrer dans la boutique. »

Rosemère, Québec, Saint-Sauveur, Brossard, Outremont, Griffintown, le Vieux-Montréal : autant de lieux que la nouvelle entrepreneure a explorés au cours des huit mois qu’ont duré ses démarches, avant de les éliminer faute de local correspondant à ses critères.

Le moment « Eurêka »

C’est le chef d’un restaurant du Vieux-Montréal qui a aiguillé Audrey Morissette vers le quartier où elle trouverait finalement son bonheur : « Un soir où je soupais au Kitchen Galerie Poisson avec mon copain, le chef m’a conseillé d’aller voir dans le Mile-End, un quartier que je ne connaissais pas. »

Quelques jours plus tard, elle partait à la découverte de ce quartier montréalais et y trouvait le jour même le local qui abrite aujourd’hui Vestibule.

« J’ai eu un coup de cœur! C’est une ancienne galerie d’art très bien située, avec un mur de briques blanches, des planchers de bois franc, du cachet. Le loyer était abordable, et il n’y avait pas de gros travaux à faire », se rappelle Audrey Morissette.

Le lendemain, elle faisait son offre et signait le bail.

À la hauteur des attentes

Deux ans et demi après l’ouverture de Vestibule, Audrey Morissette est encore convaincue d’avoir fait le bon choix. « La vitrine est parfaite! Nous sommes du côté ensoleillé du boulevard Saint-Laurent, et il y a plein d’autres petites boutiques à proximité qui attirent les gens dans le secteur. Il y a aussi de plus en plus de touristes dans le quartier; c’est une bonne clientèle pour nous. »

Même si le processus de recherche a été long, elle estime que les démarches en ont valu la peine. « Il faut être patient et prendre le temps de trouver le local qui répond à nos besoins, même si on a hâte d’ouvrir. Ça vaut la peine de visiter plusieurs endroits pour raffiner ses critères et être sûr de choisir celui qui convient à notre commerce. Parce qu’ensuite, le bail dure des années… »

Outre le choix du local, la propriétaire de Vestibule croit aussi essentiel de bien s’entourer :

« Aujourd’hui, j’ai trois employées, plus des collaborateurs. M’entourer d’une équipe est un autre élément très important pour assurer la réussite à long terme de Vestibule. »

L’entrepreneure continue d’ailleurs de rêver à l’ouverture d’une deuxième boutique dans le Vieux-Montréal : « Je sais que mon projet de boutique qui offre des vêtements et de la déco fonctionne. Les gens nous disent tous les jours qu’ils aiment le concept. Mais j’attends le bon emplacement! »

 

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories