Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Maison Notman: un écosystème pour les compagnies technos

10 octobre 2016 par Banque Nationale
DefaultArticleImageAltText

Ouverte en 2013 à l’initiative de la fondation OSMO, la Maison Notman se présente comme la « maison du Web à Montréal ».

Emma Williams, directrice de campus, nous explique ce qui anime cet organisme installé dans deux édifices patrimoniaux de la rue Sherbrooke.

Quelle est la mission de la Maison Notman ?

EW : Nous la voyons comme le « centre communautaire » du domaine des technologies à Montréal. Elle est née de la volonté des membres de la communauté technologique de se donner un espace physique. C’est quelque chose qui manquait à Montréal.

Qu’est-ce qui fait de la Maison Notman un lieu unique pour les start-up ?

EW: C’est un lieu où les entrepreneurs en démarrage peuvent venir travailler gratuitement. Nous offrons sept espaces publics et gratuits, accessibles du lundi au samedi. Il y a aussi le Café OSMO, où les gens peuvent travailler au lieu de le faire depuis leur appartement ! Nous avons enfin 21 bureaux à louer et des salles où tenir des événements, tels qu’un cours de JavaScript, par exemple.

Vos locaux sont-ils uniquement occupés par de petites entreprises ?

EW : Il y a sur place toute une gamme de services orientés vers les start-up : des avocats et des comptables, notamment, qui comprennent bien les besoins des entreprises en démarrage. Il y a aussi des investisseurs, comme la Banque de développement du Canada et le fonds d’investissement Real Ventures, ainsi que des accélérateurs, dont FounderFuel et InnoCité MTL. Mais, l’idée est de créer un écosystème complet pour les entreprises technologiques, avec tous les services dont elles ont besoin pour se développer.

Pourquoi est-il encore important, quand on lance une entreprise dans le domaine des technologies, de côtoyer physiquement d’autres acteurs du milieu ?

EW : Cela permet de créer un réseau plus solide : en personne, la connexion entre les individus est meilleure. Parfois, à la Maison Notman, vous côtoyez quelqu’un bien avant d’avoir besoin de son aide. Mais le jour où le besoin se présente, vous savez exactement à qui vous adresser. Pour un entrepreneur, c’est exceptionnel de croiser chaque matin un investisseur en allant chercher son café ! Ceux qui occupent nos locaux nous disent qu’ils ne savaient pas qu’il existait une telle communauté, qu’ils feraient autant de rencontres...

Pouvez-vous nous donner des exemples d’entreprises qui ont démarré dans les locaux de la Maison Notman ?

EW : La plateforme de développement de projets Crew, qui a récemment levé 12 millions de dollars et a aménagé ses bureaux dans le Vieux-Montréal, a commencé chez nous. La compagnie Flatbook aussi. Toutes les deux sont passées par la Maison Notman et ont fait partie de cohortes de l’accélérateur FounderFuel.

Quels sont les projets en cours à la Maison Notman ?

EW : Nous travaillons à mettre en place un studio voué au développement de produits de réalité virtuelle. Nous voulons aussi créer un espace où produire des baladodiffusions, pour lequel nous cherchons actuellement un commanditaire. Nous aimerions également offrir un autre espace de travail gratuit. Nous menons par ailleurs un projet pilote avec l’université McGill, qui loue un espace pour ses étudiants qui souhaitent créer des start-up. Et nous voulons créer davantage de liens avec les universités !

Quel message souhaitez-vous livrer à ceux qui songent à se lancer en affaires ?

EW : Je leur conseillerais de s’installer dans un espace qui les amènera à côtoyer d’autres entrepreneurs. Travailler avec d’autres gens comme eux leur permettra d’obtenir de l’aide, des conseils, du soutien...

Découvrez comment la Maison Notman a aidé l'entreprise Nukern.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Tags:

Catégories

Catégories