Particuliers
Accueil Comptes bancaires
Cartes de crédit
Emprunts
Hypothèque
Épargne et placements
Assurances
Conseils
Entreprises
Accueil Solutions bancaires
International
Financement
Placements
Plus que du bancaire
Conseils et outils
Gestion de patrimoine
Accueil
FERMER

Comment survivre au démarrage de son entreprise?

18 janvier 2016 par Banque Nationale
Survivre au démarrage de son entreprise

Lancer une nouvelle entreprise est exigeant pour la santé mentale et physique. Quelles sont les bonnes habitudes à prendre lorsqu’on travaille sans arrêt sur un projet qui nous tient à cœur?

Hugo Francoeur est un entrepreneur en série comptant à son actif plus d’une dizaine de projets d’affaires allant du commerce de détail à la finance. De plus, il dirige l’équipe Propulseur du SAJE, responsable de la formation et du coaching d’entrepreneurs en phase de démarrage. Il confirme qu’il s’agit d’une étape cruciale qui exige beaucoup, car on est porté à tout accepter : « Le démarrage demande de découvrir des opportunités d’affaires et on est appelé à faire de la job de bras! » Si tel est votre cas, voici quelques stratégies qu’il suggère de mettre en place pour garder le cap sans y laisser votre santé.

1-Apprendre à détacher sa personne de l’entreprise

Lorsqu’on lance un projet d’affaires, on se fera inévitablement dire non : il est essentiel de ne pas le prendre personnel. Une bonne façon de se détacher peut être de se présenter comme « travaillant pour [nom de l’entreprise] » ou « responsable du développement des affaires de [nom de l’entreprise] ».

2-Si ça ne fonctionne pas, passer à un autre appel!

Rien ne sert de s’acharner sur un problème ou une situation. Sans nécessairement abandonner, il est bon d’apprendre à laisser quelque chose de côté, quitte à le reprendre plus tard. La réflexion est un processus complexe, et varier les activités permet d’exercer d’autres parties du cerveau. La réponse pourrait bien survenir lors de votre marche matinale!

3-Comptabiliser ses résultats

Garder une trace des actions posées, de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas permet de reconnaître ses succès et d’éviter de gaspiller ses énergies.

4-Gérer son temps

Il est important de bien gérer l’agenda en catégorisant les tâches. Ce qui est urgent et important doit être fait en priorité, alors que ce qui n’est ni important ni urgent… doit être oublié! Pensez à planifier du temps de réflexion stratégique et des activités personnelles, sans quoi il sera escamoté. Prendre soin de soi et de sa santé est essentiel pour être un entrepreneur efficace.

5-S’autoréguler

On doit rapidement mettre des mesures en place pour se motiver soi-même. M. Francoeur propose de « se formaliser chez soi, ce qui aide à se prendre au sérieux ». Ce que ça signifie? Imaginez devoir appeler un client potentiel habillé en pyjama. Dans quel état d’esprit serez-vous? Par ailleurs, si vous connaissez une baisse de motivation, forcez-vous à briser l’isolement, en appelant un ami par exemple.

« Tout est une question d’équilibre, et les barèmes ne sont pas les mêmes pour tous », prévient Hugo Francoeur. « Devenir entrepreneur, c’est un accélérateur de la connaissance de soi! Il faut donc trouver quels sont les trucs ou conseils qui résonnent pour nous et laisser les autres de côté. »

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Catégories

Catégories