Quelles sont les conséquences de la COVID-19 sur votre retraite?

23 juillet 2020 par Banque Nationale
Impacts du contexte économique lié au Covid-19 sur la retraite

Alors que les marchés boursiers sont volatils, il est tout à fait normal de se poser des questions sur son épargne en vue de la retraite. Que vous soyez en train de vous préparer à prendre votre retraite, déjà en train d’en profiter, ou en train de mettre en place un plan de retraite à plus long terme, voici quelques conseils avisés pour traverser au mieux cette période de remous.

Quel est l’impact de la volatilité des marchés sur votre plan de retraite?

Puisque vos placements sont investis dans les marchés et que les bourses ont été affectées par les effets du virus, vous sentirez les effets de la situation actuelle sur votre plan de retraite. Les prévisions de calcul (suivant les normes de l’Institut québécois de planification financière) prennent en considération les fluctuations des marchés sur de longues périodes.

Ainsi, même si vos investissements fluctuent depuis plusieurs semaines, il est préférable de garder votre stratégie préétablie. Vous gagnerez à rester investi dans les marchés et à laisser votre argent travailler pour vous comme vous l’avez toujours fait. De cette façon, vous pourrez profiter de votre capital accumulé au moment de prendre votre retraite.

Comment réagir si vous êtes déjà à la retraite?

Assurez-vous d’avoir assez de liquidités pour effectuer les décaissements prévus au cours des prochains mois.

Si la situation vous inquiète, vous pouvez repousser à plus tard des dépenses qui ne font pas partie de votre plan de décaissement. Tout projet de voyage ou de rénovation de votre cuisine peut attendre à plus tard, le temps que la situation se calme un peu. Cela vous permettra de diminuer la pression sur vos finances, et de garder des liquidités pour répondre aux besoins plus urgents. Vous pourrez envisager de réaliser ces projets plus sereinement lorsque la situation sera revenue à la normale.

Votre meilleur allié reste votre conseiller ou votre planificateur financier. Il pourra vous aider à prendre des décisions éclairées et à prendre du recul par rapport à vos émotions qui peuvent parfois être de bien mauvaises conseillères.

Si, malgré tout, vous sentez que les finances de votre retraite sont en péril, c’est peut-être parce que votre portefeuille ne correspond ni à vos besoins ni à votre tolérance au risque. Encore une fois, parlez-en avec votre planificateur financier ou conseiller avant de prendre une décision hâtive.

Si vous êtes encore loin de la retraite, mais que vous vous y préparez déjà

On ne le répétera jamais assez : une belle retraite se prépare quand on est jeune. Ainsi, comme toute personne prévoyante, vous avez commencé à mettre en place un budget retraite avec des placements judicieux dans des REER ou des CELI. C’est une excellente stratégie qui sera payante sur le long terme, et qui vous permettra de maintenir votre rythme de vie une fois arrivé le temps de la retraite.

Pour vous, la meilleure chose à faire est donc de continuer à cotiser et à voir votre capital croître avec le temps. Encore une fois, il faut envisager la croissance de votre épargne retraite sur le long terme (plusieurs années voire plusieurs décennies). Une situation passagère comme la volatilité des marchés n’aura finalement que peu d’impact sur votre capital accumulé dans 20 ou 30 ans.

En d’autres termes : gardez le cap et attendez le retour à la normale!

Devriez-vous réviser vos investissements?

« Pas forcément, rassure d’emblée Mohamed Wakkak, conseiller senior à la Banque Nationale. Cela varie au cas par cas, notamment selon votre degré de préparation par rapport à la retraite. Si vous n’avez pas encore de stratégie d’investissement ou que vos placements ont été faits de manière sporadique, discutez-en sans plus tarder avec votre conseiller. Adressez-lui vos insécurités, trouvez ensemble des pistes de solutions et voyez comment rectifier le tir. Si votre situation financière n’a pas été bouleversée par le contexte actuel, maintenez votre stratégie telle quelle ».

Devriez-vous reculer ou anticiper votre retraite?

« Encore là, la réponse varie selon votre situation personnelle et la manière dont vos revenus ont été affectés. Généralement, lorsqu’on établit un plan de retraite, ce n’est pas basé en fonction du jour J de la retraite. C’est calculé sur un large horizon qui tient compte de la fluctuation des marchés, explique l’expert. Même si vos investissements ont subi une baisse en bourse, cela ne devrait pas avoir d’influence majeure sur la date de votre retraite ».

« Cela dit, si vous avez perdu votre emploi et que cela compromet votre épargne, vous pourriez envisager de reculer votre retraite. Parallèlement, si vous êtes dans la soixantaine et que vous avez cessé de travailler, mais que votre stratégie d’investissement est stable, vous pourriez anticiper votre retraite. Surtout si vous estimez que cela risque d’être difficile de vous trouver un nouveau travail, compte tenu de votre secteur d’activité. Peut-être encore que vous sentez qu’il est grand temps de profiter de la vie et que vous avez hâte de commencer la retraite. Dans tous les cas, je vous invite à communiquer avec votre conseiller de la Banque Nationale. Il vous permettra de prendre les bonnes décisions et, au besoin, modifiera votre plan de retraite ».

Devriez-vous faire le point sur vos liquidités?

« Peu importe le contexte, il est toujours avisé de faire le point sur ses liquidités, indique Mohamed Wakkak. Même si la situation s’est stabilisée et que l’économie reprend son cours normal, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. C’est pour ça que l’on insiste sur l’importance d’avoir un fonds d’urgence. On vous recommande d’épargner une somme qui représente de trois à six mois de dépenses (et non pas de revenus) pour pallier les imprévus, comme la perte d’emploi ou l’éventualité d’une deuxième vague. C’est d’autant plus pertinent pour ceux qui vivent d’une paie à l’autre ou qui travaillent dans les industries à risque. Moins vous avez de marge de manœuvre, plus il est important d’avoir assez de liquidités sans compromettre votre plan de retraite ».

Devriez-vous revoir votre budget?

« Votre budget doit absolument être révisé, affirme Mohamed Wakkak. D’ailleurs, c’est un exercice auquel la plupart des gens se sont prêtés dernièrement, que cela ait été fait de manière structurée ou non. C’est l’occasion de repérer vos dépenses superflues, de repenser vos habitudes financières et de voir s’il y a des postes de consommation qui pourraient être reconvertis. Si vous ne possédez pas de fonds d’urgence, modifiez votre budget pour en faire une priorité. Si votre situation financière est plus stable et que vos revenus n’ont pas été affectés, c’est l’occasion idéale d’augmenter vos investissements en prévision de votre retraite.

Devriez-vous revoir votre plan financier?

«Votre plan financier n’a pas forcément à être révisé, nuance l’expert. Ce n’est pas parce que les marchés actuels sont volatils que votre plan financier a changé. Un plan, en soi, est une projection qui tient compte de plusieurs cycles boursiers, à la baisse comme à la hausse. Si votre situation financière a changé au niveau de vos revenus, de votre date de retraite ou même de votre capacité à épargner, il peut être pertinent de revoir votre plan. Sinon, maintenez le statu quo. Enfin, même s’il n’y a aucun changement, une simple discussion avec votre conseiller peut vous rassurer que ce qui avait été mis en place tient toujours la route», assure-t-il.

Restez optimistes!

La situation locale, régionale et mondiale évolue très rapidement. Les marchés ont tendance à se stabiliser.

  • Les effets positifs des politiques de confinement laissent entrevoir une reprise économique.
  • Bien que les marchés continuent de fluctuer, ils ont pratiquement retrouvé leur niveau.
  • Les plans de décaissement tiennent compte de toutes les fluctuations, incluant les baisses importantes. Ils ne devraient donc pas être affectés outre mesure.

De par son ampleur et sa soudaineté, la situation des derniers mois  pourrait vous pousser à prendre des décisions financières irrationnelles que vous pourriez regretter dans quelques mois. L’histoire nous a montré à maintes reprises qu’une chute brutale des marchés est toujours suivie d’une remontée. Paradoxalement, si votre cœur vous dit d’agir immédiatement, la meilleure chose à faire est encore de consulter votre planificateur financier ou votre conseiller.

Notes légales 

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de la Banque Nationale du Canada.

Les articles et renseignements accessibles sur ce site Internet sont protégés par les lois sur le droit d'auteur en vigueur au Canada ou dans d'autres pays, le cas échéant. Les droits d’auteur dans ces articles et renseignements peuvent appartenir à la Banque Nationale du Canada ou à d'autres personnes. Toute reproduction, rediffusion, communication par télécommunication, incluant par référence via un hyperlien, ou toute autre utilisation non explicitement permise, de la totalité ou d’une partie de ces articles et renseignements, est interdite sans le consentement préalable et écrit de leur titulaire respectif.

Le contenu de ce site ne doit en aucune façon être interprété, considéré ou utilisé comme s’il constituait des conseils d’ordre financier, juridique, fiscal ou autre. La Banque Nationale et ses partenaires en contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages que vous pourriez subir dans le cadre d’une telle utilisation.

Nous tenons à vous informer que l'information présentée sur ce site web, qu'elle soit d'ordre financier, fiscal ou réglementaire, pourrait ne pas être valable à l'extérieur de la province du Québec.

Cet article est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. Il ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe et le contenu des programmes et des conditions qui y sont décrits est sujet à changement.

Les hyperliens contenus dans cet article pourraient rediriger vers un site externe qui n’est pas administré par la Banque Nationale. La Banque ne peut être tenue responsable du contenu de ce site externe ni des dommages résultant de son utilisation.

Les opinions présentées dans ce texte sont celles de la personne interviewée. Elles ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Banque Nationale ou de ses filiales.

Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale, votre planificateur financier ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).

Banque de réponses

No Result found

Contactez-nous

Succursales

Artboard

Votre banque en ligne